Nous voilà déjà en 2020 ! Comme chaque année, après l’adoption de la loi de finances, des changements sont toujours attendus, surtout dans le domaine immobilier. Et il faut dire que cette fois-ci, la réforme avantageuse pour la majorité des Français fait le malheur d’une certaine catégorie de propriétaires de résidence principale. Zoom sur les changements auxquels s’attendre les propriétaires immobiliers en 2020.

2020 : Plus de taxe d’habitation pour 80 % de propriétaires

Bonne nouvelle pour la plupart des propriétaires immobiliers français : il n’y a plus de taxe d’habitation à payer ! Le conseil constitutionnel a approuvé la fin de ce type d’imposition pour les 80% des foyers en 2020. Pour rappel, le taux de la taxe d’habitation connaît 2 réductions en 2 années consécutives : une baisse de 30% en 2018, et de 65% en 2019. Le critère de sélection des bénéficiaires de ce dégrèvement de la taxe d’habitation est le plafond de revenus de 2019. Le but de cette mesure reste d’augmenter le pouvoir d’achat des Français. Plus de 18 milliards d’euros d’économies sont en jeu. Mais, la taxe d’habitation restera applicable à la résidence secondaire.

2020 : 20% de propriétaires restants voient leur taxe d’habitation en hausse

Mais, pour les 20% des propriétaires restants de résidence principale, une augmentation de +0,9% de la taxe d’habitation habituelle est prévue. Ils continuent donc d’être assujettis à ce régime, avec un taux en hausse. Mais, la taxe sera supprimée progressivement jusqu’en 2022 pour ces 20% de foyers. En 2021, une réduction de 30% sera initiée, contre 65% en 2022 et 100% en 2023.

Valeurs locatives réévaluées et quelques démarches imposées aux propriétaires bailleurs

La loi de finances 2020 oblige également les propriétaires bailleurs à présenter auprès de l’administration fiscale toutes les informations sur les logements mis en location avant le 1 er juillet 2023. Ils doivent surtout mentionner les loyers de leurs biens. Une réévaluation des valeurs locatives des logements est, par ailleurs, prévue. Le calcul de la taxe foncière et de la taxe d’habitation de la résidence secondaire sera désormais réalisé à partir de ces valeurs locatives. Il faut souligner que ces dernières n’ont connu aucune modification depuis 1970. Le gouvernement envisage dans ce cas d’ y apporter une réforme à partir de 2026.

Ajouter un commentaire