Avec la forte volatilité des marchés financiers et la hausse fulgurante des taux d’intérêt, il devient de plus en plus difficile aux débutants de réaliser des placements financiers afin d’y mettre leurs économies sans risquer gros. Pour savoir comment placer votre argent avec efficacité et intelligence, il faut prendre en compte plusieurs critères comme le montant de vos fonds, votre situation économique et vos besoins.

Il faut également prêter un œil attentif sur les avantages et les caractéristiques de chaque placement. Dans les rubriques suivantes, nous vous présentons les placements les plus rentables actuellement ainsi que d’autres astuces pour fructifier vos fonds.

 

 

Les livrets d’épargne

 

Les livrets d’épargne font partie des placements les plus prisés par les français. Les livrets d’épargne qui présentent les meilleurs rendements sont les suivants :

 

  • Le livret A ;
  • Le livret de développement durable ;
  • Le livret jeune ;
  • Le livret d’épargne populaire ;
  • Le livret épargne logement.

Bien que les premiers livrets (livret A et LDD) ne rapportent depuis le mois d’août 2015 que 0,75% d’intérêts, ce sont des produits de placements financiers entièrement exemptés d’impôts. Les prélèvements sociaux sont également inexistants sur ces livrets. Ce qui en fait des supports très appréciables pour un placement à court terme. De plus, le livret A est accessible même pour les enfants mineurs. Pour ce qui est du livret jeune, il est destiné uniquement aux jeunes dont l’âge se situe entre 12 et 25 ans. même si sa rémunération est la même que celle du livret A, les banques ont tendance à augmenter les rémunérations afin d’attirer plus d’épargnants. Les taux d’intérêt de ce placement peuvent donc atteindre les 2%.

 

 

Quant au livret d’épargne populaire, il est nettement plus avantageux que les précédents tout en étant destiné aux personnes disposant de faibles revenus. Il est en effet accessible aux ménages dont les revenus sont inférieurs à 19.200 euros. Le rendement de ce type de placement s’élève à 1,25%. Notons que tout comme le LDD et le livret A, le livret d’épargne populaire est également exonéré de prélèvements sociaux et d’impôts. En ce qui concerne le livret épargne logement, c’est le placement qui présente le rendement le plus faible avec un taux d’intérêt de 0,50%. De plus, ce livret n’est pas exempte de prélèvements sociaux. Ceci dit, il peut bénéficier de taux bonifié dans le cas où l’épargnant demande un prêt. Le rendement passe alors de 0,50% à 0,63%.

 

Le Plan d’Épargne Logement

 

Le Plan d’Épargne Logement (PEL) est différent du compte épargne logement puisque les sommes versées sur ce dernier sont disponibles à tout moment sans subir de pénalités fiscales. Ceci n’est pas le cas du Plan d’Épargne Logement. Le PEL est un placement sécurisé qui présente une rémunération de 1,5%. Cette dernière était de 2% avant février 2016. De plus, les épargnants qui font une demande de prêt se voient attribuer une prime d’état qui s’élève à 5000 euros lors de la clôture du PEL. Le rendement du PEL est donc nettement  supérieur que celui des livrets cités plus haut. Notons que les intérêts obtenus durant les 12 premières années de PEL sont exonérés d’impôts. Ils sont soumis toutefois aux prélèvements sociaux. Ainsi, le rendement total de ce placement peut aller jusqu’à 2,1% dans le cas où aucun retrait n’est effectué durant les 4 premières années. Le PEL est souvent débloqué pour constituer un apport personnel dans le cadre d’un achat immobilier.

Si une clôture anticipée est réalisée, la rémunération sera alors la même que celle du livret d’épargne logement lors de la clôture. Pour placer vos économies et profiter des meilleurs rendements, le  Pel est la solution idéale à condition de dépasser les 4 ans. La rémunération sera de 2,50% avec une prime d’état du 2/5ème, ce qui équivaut à un rendement total de 3,50%.

 

La diversification des placements

 

Dans le domaine de gestion de patrimoine, il existe toute une toute une gamme de placements financiers. Chacun présente des avantages en terme de rendement et des inconvénients en terme de sécurité notamment. Ainsi, il est possible de mettre de coté votre objectif de rentabilité et d’investir la totalité de vos économies sur les supports à long et moyen terme, à l’exemple des actions ou des assurances-vie.

Par ailleurs, vous pouvez mettre de coté votre objectif de sécurité et placer 100% de votre épargne sur des supports sécuritaires. Enfin, il est possible et même conseillé de diversifier vos placements financiers en investissant à la fois sur des supports sécuritaires et d’autres plus risqués. De cette façon le rendement global de votre patrimoine sera nettement amélioré et les risques beaucoup plus limités.

 

Les contrats d’assurance vie

 

Les contrats d’assurance vie représentent également des placements très sécurisés avec un rendement plus ou moins intéressant en fonction des cas. Même si ce dernier a considérablement baissé durant ces dernières années pour atteindre approximativement 2,50% à 3% en 2015. Étant donné que ces contrats d’assurance vie sont soumis aux prélèvements sociaux, le taux de rendement passe donc à 2,1% environ.

Cependant et en comparaison avec le livret A ainsi que d’autres produits défiscalisés, ce placement reste tout de même très acceptable. Dans le cas où le contrat de l’épargnant dépasse la durée de 8 ans, le rendement devient nettement plus avantageux. Ainsi, si vous souhaitez placer vos économies à long terme, les contrats d’assurance vie sont la solution idéale. Chacun doit alors mesurer les avantages de chaque placement afin de décider lequel est le plus approprié à son cas et à ses besoins.

Ajouter un commentaire