Le dispositif Pinel est rentré en vigueur depuis le 1er janvier 2015. Malgré ses nombreux avantages, la loi Pinel a fait l’objet d’une rumeur de suppression dans la loi des finances 2020. Toutefois, le gouvernement vient de changer d’avis en choisissant de prolonger le dispositif jusqu’au 31 décembre 2021.

La déduction d’impôt grâce à la loi Denormandie

Même si le dispositif est prolongé, il a fait l’objet de nombreuses ratifications. La loi Denormandie constitue une excellente alternative à la loi Pinel. Elle permet de réduire l’impôt sur le revenu des propriétaires de logement ancien dans certaines communes. Pour profiter du dispositif, il faudrait rénover un logement en état de dégradation. Cependant, tous les types de travaux ne permettront pas de profiter du dispositif. En effet, les travaux doivent se porter sur l’amélioration de la performance énergétique. L’autre condition est que le coût des travaux soit inférieur à 25 % du coût du logement. Enfin, le logement devrait être proposé en location nue.

Les aides financières de l’ANAH

Les aides de l’ANAH ont pour objectif d’aider les personnes qui disposent d’un revenu modeste à vivre dans un logement décent. Les aides peuvent se porter sur la déduction fiscale ou certains travaux de rénovation. Pour bénéficier d’une déduction fiscale auprès de l’ANAH, il faudrait remplir une condition. En fait, le propriétaire doit s’engager à louer son logement à des locataires aux ressources modestes. En remplissant cette condition, il sera possible de bénéficier d’une déduction fiscale sur les revenus fonciers. Les aides sont également axées sur le financement des travaux destinés à améliorer le confort des futurs locataires. Exemple, l’installation des appareils de chauffage ou l’isolement.

La location meublée

Une fiscalité particulière régit la location meublée. En fait, le propriétaire pourra bénéficier d’une déduction fiscale ainsi que des abattements variables. En pratique, le calcul dépendra du montant de loyer perçu. La location meublée permet même aux propriétaires de profiter d’une exonération d’impôt. Pour profiter d’une déduction fiscale, le bailleur doit mettre en location une pièce de sa résidence principale. Néanmoins, le propriétaire devrait choisir avec précaution le régime fiscal adapté à ses besoins. En effet, il existe la location meublée micro-bic et le régime réel.

Ajouter un commentaire