Vous avez décidé de sauter le pas et de passer de locataire à propriétaire ? Vous souhaitez vous renseigner sur les différentes façons d’acquérir un appartement ou une maison ? Il existe de nombreuses possibilités pour financer l’achat d’un bien immobilier. Pour choisir la meilleure, il faut prendre en compte un certain nombre de critères importants tout en combinant plusieurs solutions de financement différentes.

 

Il faut également en apprendre davantage sur les crédits immobiliers, les mensualités, les taux d’intérêt, les dispositifs disponibles pour vous accompagner, etc. Dans les rubriques suivantes, vous trouverez tous nos conseils pour financer son achat immobilier ainsi que toutes les informations nécessaires pour trouver le meilleur financement.

 

 

L’apport personnel dans un prêt immobilier

 

Lorsqu’il s’agit de souscrire à un crédit immobilier, l’apport personnel est un terme très récurrent. Ce dernier représente la partie de l’opération d’achat immobilier qui sera financé par les propres moyens de l’emprunteur. Elle est calculée en pourcentage. Pour la banque, le montant de l’apport personnel est un point essentiel qui constituera une preuve de votre engagement dans le projet. En effet, il joue un rôle très important dans la décision de la banque d’accorder ou pas un crédit immobilier. Ainsi, plus le pourcentage de l’apport personnel sera élevé, plus vous aurez de chances de voir votre demande de prêt aboutir. Il vous sera également possible de mieux négocier votre crédit et ce dans des conditions plus confortables.

En règle générale, pour obtenir un emprunt immobilier, il faut un apport personnel se situant en moyenne entre 10 et 20%. Ceci dit, dans le cas où vous n’en n’avez aucun ou un très faible pécule pour constituer un apport personnel, il est possible de souscrire à un prêt immobilier. Certaines banques considèrent même le Prêt à Taux Zéro ou le Prêt Action Logement comme étant un apport  En effet, les prêts constitutifs impliqués dans ces solutions de crédit immobilier sont considérés comme étant vos propres fonds. Si vous n’avez aucune des solutions que nous venons de citer plus haut, il ne vous reste plus q »un seul moyen de financer votre achat immobilier. Il s’agit du crédit à 110% qui est tout à fait possible sans aucun apport personnel.

 

Le taux d’endettement

 

Pour réussir votre achat immobilier et obtenir un emprunt, il faut mettre toutes les chances de votre côté notamment en baissant au maximum votre taux d’endettement. En effet, souscrire à un crédit immobilier engage l’emprunteur à rembourser entièrement l’organisme préteur. Ainsi, avant que la banque vous accorde un quelconque prêt et pour vérifier votre capacité de remboursement, elle calculera systématiquement votre taux d’endettement. Ce dernier constitue la partie de votre revenu mensuel net en pourcentage qui est déjà prévu et mobilisé en vue de rembourser les autres prêts auxquels vous aviez préalablement souscrits. Il peut s’agit par exemple de crédit à la consommation ou d’un autre prêt immobilier.

 

 

En règle générale, si le taux d’endettement est supérieur à 33%, les établissements de montrent très réticents et vos chances d’obtenir le prêt sont minimes. Ceci dit, il existe une exception quant à un taux d’endettement supérieur à 33%, il s’agit de ce qu’on appelle « le reste à vivre ». C’est une notion qui consiste à calculer le revenu mensuel qui reste au foyer lorsque tous les crédits ainsi que toutes les charges sont payés. Dans le cas où ce reste à vivre est élevé, il y a une chance que la banque fasse abstraction du taux d’endettement de 33%.

 

Les taux d’intérêt d’un prêt immobilier

 

Pour réussir à financer l’achat d’un bien immobilier, il faut certes choisir le bon type de prêt immobilier ainsi que le montant de l’apport personnel, mais le choix de la nature du taux d’intérêt est également une étape essentielle au bon déroulement de tout projet immobilier. En effet, avant tout engagement, il faut choisir entre ces deux types de taux d’intérêt qui disposent chacun de particularités bien précises.

 

  • Le prêt immobilier à taux d’intérêt variable ;
  • Le taux immobilier à tau d’intérêt fixe.

Avant de nous étaler sur ce point, sachez qu’il faut forcément simuler son emprunt avant de souscrire à un crédit immobilier. Cela vous permettra de connaitre au préalable le montant de vos mensualités en incluant le taux d’intérêt, l’assurance emprunteur et toutes les charges en rapport avec le prêt immobilier. Pour ce qui est du choix de la nature du taux d’intérêt, il faut savoir qu’il n’est pas irréversible. En effet, dans le cas où les taux augmentent, il vous sera possible de modifier votre choix en passant d’un prêt immobilier à taux variable à un prêt à taux fixe.

Il faut toutefois veiller à ce que cette option soit incluse dans le contrat lors de la souscription au prêt. En outre, cette migration implique des frais qu’il faudra négocier avec votre banquier. Dans tous les cas, il vous reste également la possibilité de procéder au rachat de votre emprunt, qu’il soit à taux variable ou fixe, afin de profiter de taux plus favorables. Ce type d’opération engendre des pénalités financières pour éviter les abus.

 

L’assurance de prêt immobilier

 

Autre étape cruciale dans votre projet d’achat immobilier, c’est l’assurance de prêt immobilier. Celle-ci possède deux rôles, celui de garantir à la banque que l’argent prêté lui sera rendu quoi qu’il arrive et celui de couvrir l’emprunteur en cas de problème qui aura pour conséquence un défaut de remboursement. Opter pour une bonne assurance de prêt immobilier aura l’avantage de sécuriser le crédit et de réduire de façon considérable le coût total du crédit. Pour souscrire à une assurance de prêt immobilier, vous avez deux possibilités :

 

  • Souscrire à l’assurance que l’organisme préteur vous proposera ;
  • Opter pour un assureur indépendant en faisant jouer la concurrence.

Chacune des solutions citées ci-dessus présente des avantages et des inconvénients. Souscrire à l’offre de la banque permet de baisser le coût de l’assurance mais ne donne pas la possibilité d’ajuster le niveau de garantie à votre profil. Si vous optez pour un assureur indépendant, vous pourrez obtenir un niveau de garantie mieux adaptée à vos besoins tout en réduisant le coût de la prime d’assurance. Vous serez toutefois obligée de faire des recherches et comparer les offres proposées sur le marché. Toutes les étapes citées dans cet article ont leur importance pour financer au mieux votre projet immobilier.

Un dernier conseil, n’hésitez pas à négocier votre prêt immobilier en discutant chaque point du contrat. Cela peut vous faire économiser plusieurs milliers d’euros à condition que vous disposiez d’un apport personnel. Plus ce dernier sera élevé, plus les négociations seront fructueuses.

 

Ajouter un commentaire